Le mystère du signe "@" : Arobase, un symbole universel aux origines surprenantes

Le mystère du signe « @ » : Arobase, un symbole universel aux origines surprenantes

Actualités

L’arobase est un symbole étrange et universel qui se cache derrière chaque adresse électronique.

Devenu incontournable dans notre quotidien, le signe « @ » intrigue et soulève de nombreuses questions. Quelles sont les origines de ce symbole ?

Comment est-il parvenu jusqu’à nous et quelle est son histoire ?

Cet article vous proposera de plonger dans les méandres du temps pour découvrir l’étonnante histoire de l’arobase et de son évolution.

Le signe “@”: un héritage de l’Antiquité

Si l’on remonte aux origines du signe « @ », il est nécessaire de s’arrêter dans le monde de l’Antiquité.

En effet, le symbole semble trouver ses premières apparitions dans les manuscrits romains. À cette époque, le signe “@” était utilisé pour représenter le terme latin “ad” qui signifie “à” ou “vers”. Ainsi, il aurait servi de préposition de lieu et avait une signification spatiale.

Par la suite, le signe « @ » a évolué pour prendre la forme d’une ligature, c’est-à-dire une combinaison de deux lettres écrites ensemble. Dans un premier temps, il aurait servi à relier les lettres “a” et “d” pour former le mot “ad”. Puis, dans un second temps, il aurait été utilisé en tant qu’abréviation pour représenter des termes tels que “an” (année) ou “au” (aureus), dans les écritures médiévales et les manuscrits enluminés.

On retrouve le signe « @ » dans les écrits du Moyen Âge, notamment en tant qu’abréviation de “anno”, qui signifie “année” en latin. Cette utilisation est particulièrement visible dans les chroniques où les auteurs faisaient mention des événements en indiquant l’année de survenue. Par exemple, on pouvait lire “@ 1250” pour indiquer un événement survenu en 1250.

Le passage au monde de l’économie et du commerce

Au fil du temps, le signe « @ » a traversé les frontières et a conquis le monde de l’économie et du commerce.

  1. Le rôle du signe « @ » dans les transactions commerciales : C’est en Espagne, au XVe siècle, que le signe « @ » fait son apparition dans le milieu économique. Il était alors utilisé pour désigner l’unité de mesure “arroba”, qui correspondait à environ 11,5 kilogrammes. Cette unité de mesure était couramment employée dans les transactions commerciales, notamment pour peser des marchandises telles que le blé, le vin ou encore l’huile.
  2. Une utilisation internationale : Le succès du signe « @ » ne s’est pas limité à l’Espagne. En effet, ce symbole a rapidement gagné en popularité dans le monde entier. Au Portugal, il servait à désigner l’unité de mesure “arroba”. Dans les pays anglo-saxons, le signe « @ » était utilisé pour représenter le terme “at”, qui signifie “à” en anglais. Dans ce contexte, il était employé pour indiquer le prix d’une marchandise à l’unité, par exemple “5 apples @ 1$” pour signifier “5 pommes à 1$ l’unité”.

Ainsi, l’arobase est devenu un symbole universel et incontournable dans le monde du commerce, transcendant les frontières et les langues.

L’arobase à l’ère de la communication moderne

Probablement l’utilisation la plus connue du signe « @ », l’arobase a trouvé sa place dans le monde de la communication moderne, notamment grâce à l’avènement de l’informatique et d’Internet.

  • Le signe « @ » dans les adresses électroniques : Au début des années 1970, l’ingénieur américain Ray Tomlinson est chargé de développer un système de messagerie électronique. Il a alors l’idée d’utiliser le signe « @ » pour séparer le nom de l’utilisateur et le nom du serveur dans les adresses électroniques. Ainsi, l’arobase permet de distinguer clairement ces deux éléments et de faciliter la communication entre les différents utilisateurs d’un même réseau. Cette innovation a eu un succès retentissant et a propulsé le signe « @ » au rang de symbole universel de la communication électronique.
  • Le signe « @ » dans les réseaux sociaux : Avec l’essor des réseaux sociaux, le signe « @ » a pris une nouvelle dimension. Il est désormais utilisé pour mentionner un utilisateur et attirer son attention sur un message. Par exemple, sur Twitter, il suffit de précéder le nom d’utilisateur avec le signe « @ » pour créer une mention, qui sera visible par tous les abonnés du compte mentionné. Cette fonctionnalité a contribué à renforcer l’importance du signe « @ » dans notre société connectée.

De nos jours, l’arobase est devenu un symbole incontournable de notre quotidien, présent dans les adresses électroniques, les réseaux sociaux et bien d’autres aspects de notre vie numérique.

Le signe « @ » dans l’art et la culture

Outre les domaines de la communication et du commerce, le signe « @ » a inspiré les artistes et les créateurs.

Le signe « @ » est devenu un élément emblématique de la culture populaire et du monde de l’art contemporain. On retrouve notamment des œuvres d’art qui intègrent ce symbole dans leur composition, que ce soit sous forme de sculptures, de peintures ou encore de photographies. Le signe « @ » est présent dans des films, des livres et des chansons, témoignant de son impact sur la culture contemporaine.

En outre, le signe « @ » a acquis une dimension symbolique et poétique, incarnant l’idée de connexion et d’interconnexion entre les individus. Il est perçu comme un élément de rupture et de modernité, s’opposant aux codes traditionnels de l’écriture et de la communication. Ainsi, le signe « @ » est devenu un véritable objet d’étude et de fascination pour les chercheurs, les linguistes et les artistes du monde entier.

L’arobase est un symbole aux origines surprenantes et à l’histoire riche et complexe. De l’Antiquité à nos jours, en passant par le monde du commerce et de la communication moderne, le signe « @ » a traversé les époques et les frontières, pour devenir un élément incontournable de notre quotidien. Loin d’être un simple caractère typographique, l’arobase incarne aujourd’hui les évolutions et les bouleversements de notre société connectée, et continue d’inspirer les artistes et les penseurs du monde entier.

5/5 - (13 votes)