A quoi sert le rachat de prêts ?

Principalement, on a recours au rachat de crédit pour en réduire le coût ou la charge de remboursement (appelé « taux d’effort » ou encore « taux d’endettement »). Dans ce dernier cas, l’objectif est soit de corriger un surendettement, soit de récupérer du pouvoir d’achat. Il existe d’autres applications moins usitées:

  • financer un projet important ou une grosse dépense sans augmenter ladite charge, autrement dit sans changer son train de vie,
  • amortir un crédit renouvelable, profiter d’un taux bien plus bas et fixe, ainsi que d’une prime d’assurance beaucoup moins chère,
  • passer d’un taux variable à un taux fixe dans une perspective haussière,
  • anticiper un changement de situation, entraînant notamment une baisse de ressources.

Rachat de crédit immobilier ou consommation ?

Le Code de la consommation, se fondant sur la pratique bancaire en la matière, distingue deux grandes catégories de refinancement pour les particuliers :

  • le rachat de crédit immobilier (https://www.boursedescredits.com/guide-rachat-credit-immobilier-28.php), avec ou sans garantie financière, qui est réservé aux propriétaires et accédants à la propriété d’un bien immobilier à usage d’habitation, qu’il s’agisse d’une résidence principale ou secondaire, ou encore qu’il soit à usage locatif.
  • le rachat de crédit consommation, encore appelé d’une manière plus juste, regroupement de crédits avec ou sans garantie, qui est également ouvert aux locataires, bénéficiaires de logement de fonctions et hébergés par la famille. Entre dans ce type de crédit, les prêts personnels, crédits auto, moto, bateau etc.

A l’intérieur de chacune de ces grandes catégories, il existe de très nombreuses variantes qui s’adaptent à chaque profil et à chaque situation, à tel point qu’on puisse dire que le rachat de crédit est une opération de banque « sur mesures ».