Pour pourvoir s’attaquer à Uber, l’actuel acteur dans le domaine de la voiture autonome, Waymo, le groupe Alphabet (entreprise faisant parti du conglomérat de Google) et le service de location de voitures avec chauffeur, Lyft, vont alors coopérer pour un projet de voitures autonomes.

Waymo a indiqué dans un communiqué de presse, qu’il était très heureux de s’associer avec lyft dans un projet de construction de véhicules autonomes rendant ainsi les routes plus sûres. Chacune des deux entreprises possèdent des qualités qui leur sont propres et qui en les combinant, apporteront énormément au projet.
Pour réduire le nombre de bouchons, notamment dans les grandes villes, les deux entreprises voient alors là un bon moyen de contrer ces derniers, en mêlant notamment un service de location de voitures et des voitures autonomes.
En effet, Lyft propose un service très similaire à celui d’Uber mais avec une image de marque de meilleure qualité, car il est perçu comme responsable contrairement à Uber. Lyft compte sur cet avantage pour faire face à ce dernier.

De plus, Lyft possède déjà un contrat avec General Motors, qui ce dernier a investi déjà plus de 500 millions de dollars.
Quant à Waymo, la filiale de Google, est toujours en conflit avec Uber.

En effet, ce dernier est actuellement en conflit avec Uber. Une plainte a d’ailleurs été portée puisque l’ancien responsable, Anthony Levandowski, aurait notamment dérobé des secrets lorsqu’il travaillait encore chez google, pour s’en servir lors de la création de son entreprise Otto, qui a été rachetée depuis, par Uber.

Les secrets dérobés concerneraient principalement la technologie permettant aux voitures sans conducteurs d’éviter les obstacles, les autres voitures et les piétons.
Jeudi dernier, un juge de San Francisco a ordonné une ouverture d’une enquête pour tirer cette histoire au clair.
Nous en serons plus prochainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *