Pour de multiples raisons, vous souhaitez rompre votre contrat de travail au sein de l’entreprise où vous travaillez. Le problème est que vous êtes en contrat indéterminé. Avez-vous, de ce fait, le droit de quitter l’entreprise ? La réponse est oui. Vous pouvez recourir à une rupture conventionnelle.

Rupture conventionnelle : en quoi cela consiste-t-elle ?

La rupture conventionnelle du CDI est un acte très courant dans le monde du travail actuellement. Elle est même stipulée dans le Code du travail. Elle consiste à passer un accord entre un ouvrier et son chef en vue d’une rupture d’un contrat. Notons que ce n’est, en aucun cas, une démission de la part du salarié, tout comme un licenciement du côté de l’employeur.

Quelles sont les démarches à suivre ?

L’employé doit opter pour la rupture conventionnelle lorsqu’il veut partir de l’entreprise et que l’employeur n’est pas du même avis. Pour parvenir à vos fins, demandez une entrevue avec votre chef pour lui expliquer la situation. Présentez des arguments pertinents mettant en avant votre mal-être et les problèmes que vous rencontrez au sein de l’entreprise. Présentez également à votre employeur les atouts que pourraient apporter votre départ pour la société. Une fois ces étapes franchies et que les deux parties ont trouvé un accord, procédez à la signature du contrat. Toutefois, certaines situations ne sont pas conformes aux lois qui régissent cette rupture.

Quels avantages pouvez-vous bénéficier à l’issue de cette démarche ?

Recourir à cette pratique vous permet de bénéficier d’une indemnité de rupture conventionnelle. Celle-ci équivaut, à peu près, à ce que vous toucherez en cas de licenciement, voire même plus. Cette rupture vous permet aussi de jouir des indemnités de rupture conventionnelle chômage de la part de Pôle Emploi. Optez pour les services en ligne pour vous aider dans le calcul indemnité rupture conventionnelle.