Hautes-Pyrénées : Le mur contre la venue des migrants a été détruit

Hautes-Pyrénées mur détruit

A Séméac dans la banlieue de Tarbes, des voisins d’un hôtel destiné à accueillir des migrants ont construit un mur de 1 mètre 80 de haut sur près de 20 mètres de long dans la nuit de lundi à mardi pour empêcher les réfugiés d’y accéder.

Manifestation des riverains de Séméac

Ce mur a été abattu ce mercredi matin par les opposants eux-mêmes qui protestaient contre la transformation de cet hôtel en centre d’accueil pour migrants. « Ce mercredi matin, on l’a fait tomber. On avait fait des propositions qui ont été acceptées par l’Adoma (association d’insertion par le logement, qui va gérer le centre d’accueil) donc nous sommes satisfaits », a affirmé Laurent Teixera, responsable du groupe d’opposants.

Les habitants de ce quartier souhaitaient par-là montrer leur incompréhension, depuis plusieurs semaines ils s’opposent à la transformation de l’hôtel Formule 1 en centre d’accueil pour migrants, dénonçant un manque de concertation au tour du projet qu’ils jugent précipité.

Près de 80 migrants sont attendus, la moitié étant des enfants

La destruction du mur a été confirmée par la préfecture ce mercredi matin. Maintenant, près de 80 migrants sont attendus dans cet hôtel dont la moitié étant des enfants. C’est maintenant le 62ème établissements premier prix qui est racheté par la SNI (filiale de la Caisse des Dépôts), destiné à devenir des hébergements pour les migrants. Cette décision est prise par le ministère de l’intérieur pour accueillir la vague de syrien qui fuit la guerre. Une manifestation aussi symbolique est la première faite par des habitants d’une commune d’accueil.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE