Cédric Herrou, agriculteur militant de l’association Roya Citoyenne dit faire « le travail de l’état » en hébergeant des migrants. Il est condamné par la cour d’appel d’Aix en Provence à 4 mois de prison avec surcis, il avait été requis 8 mois de prison contre lui pour « aide à la l’immigration clandestine ».

L’homme est agriculteur à Breil-sur-Roya dans les Alpes Maritimes, il est militant pour l’aide aux demandeurs d’asile, il a aidé à peu près 200 migrants originaires d’Erythrée et du Soudan, à passer la frontière franco-italienne par la vallée de la Roya.

Choqué plus que déçu

Ce mardi, il est jugé à 4 mois de prison avec surcis par la cour d’appel d’Aix en Provence, il se dit « choqué plus que déçu » par la décision prise par le tribunal, il ajoute « je suis en colère, mais je ne m’arrêterai pas du tout. Au contraire, on va mieux s’organiser pour mieux continuer. D’ailleurs, on va en cassation. » A la lecture de la décision du tribunal, il s’est élevé unanimement un seul mot de la part des militants : « Scandaleux ! ». Pour Cedric Herrou, c’est le rôle de chaque citoyen de respecter les Droits de l’Homme lorsque l’Etat ne le fait pas.

Prêt à continuer avec détermination

Comme lui, des centaines d’hommes et de femmes habitant cette vallée près de la frontière viennent en aide à des migrants venus d’Erythrée, du Soudan ou du Nigeria qui ont parcouru un long chemin avant arriver jusqu’en Europe.

Cedric Herrou a déjà fait part de sa détermination à continuer sa lutte contre cette injustice, et de se pourvoir en cassation.

Articlе Spоnsоrisé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *