Cédric Herrou, agriculteur militant de l’association Roya Citoyenne dit faire « le travail de l’état » en hébergeant des migrants. Il est condamné par la cour d’appel d’Aix en Provence à 4 mois de prison avec surcis, il avait été requis 8 mois de prison contre lui pour « aide à la l’immigration clandestine ».

L’homme est agriculteur à Breil-sur-Roya dans les Alpes Maritimes, il est militant pour l’aide aux demandeurs d’asile, il a aidé à peu près 200 migrants originaires d’Erythrée et du Soudan, à passer la frontière franco-italienne par la vallée de la Roya.

Choqué plus que déçu

Ce mardi, il est jugé à 4 mois de prison avec surcis par la cour d’appel d’Aix en Provence, il se dit « choqué plus que déçu » par la décision prise par le tribunal, il ajoute « je suis en colère, mais je ne m’arrêterai pas du tout. Au contraire, on va mieux s’organiser pour mieux continuer. D’ailleurs, on va en cassation. » A la lecture de la décision du tribunal, il s’est élevé unanimement un seul mot de la part des militants : « Scandaleux ! ». Pour Cedric Herrou, c’est le rôle de chaque citoyen de respecter les Droits de l’Homme lorsque l’Etat ne le fait pas.

Prêt à continuer avec détermination

Comme lui, des centaines d’hommes et de femmes habitant cette vallée près de la frontière viennent en aide à des migrants venus d’Erythrée, du Soudan ou du Nigeria qui ont parcouru un long chemin avant arriver jusqu’en Europe.

Cedric Herrou a déjà fait part de sa détermination à continuer sa lutte contre cette injustice, et de se pourvoir en cassation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *